Les 5 erreurs à éviter lors de la vente de votre bien immobilier

  • 22 octobre 2020
Les 5 erreurs à éviter lors de la vente de votre bien immobilier
Au Québec, la vente d’un bien immobilier est normalement assez rapide puisque la demande est forte. Cependant, si vous commettez une erreur, vous pouvez voir votre bien devenir invendable, perdre sa valeur initiale ou tout simplement rester des mois entiers sur les annonces. Voici une liste de 5 erreurs à absolument éviter pour vendre votre maison au Québec.

1 : Fixer un prix irréaliste

Votre maison a certainement pour vous une valeur inestimable. En effet, vous avez passé tant de bons moments avec vos proches à l’intérieur. Cependant, il faut être conscient que ce n’est pas le cas des acheteurs. Nous avons tous tendance à surestimer la valeur de notre maison, mais pour une vente immobilière, il va falloir être réaliste. Un bien qui a un prix bien au-dessus de sa valeur réelle ne se vendra jamais. Si vous êtes un simple particulier, il peut être difficile de calculer un prix correct. Vous devriez faire appel à un évaluateur certifié et un courtier pour gérer cela.

2 : Ne pas mettre en valeur votre bien

Personne n’a envie d’acheter une maison délabrée dans laquelle il y a une quantité énorme de travaux à réaliser avant de pouvoir y emménager. Avant même de mettre en vente, vous devriez tenter de réaliser quelques travaux qui permettront de mettre en valeur les atouts de votre bien. Si vous voulez quelques conseils, vous pouvez vous rapprocher d’un professionnel. Parfois, juste peindre les murs en blanc permet de rendre le logement propre visuellement et d’agrandir les surfaces. Avant de faire les visites, essayez d’enlever tous les gros meubles qui peuvent donner l’impression que les pièces sont petites. Pareillement, si vous avez un jardin, il faut penser à l’entretenir pour donner la meilleure image possible et vous démarquer des autres vendeurs.

3 : Montrer que la vente est urgente

Il ne faut jamais montrer que la vente doit impérativement se faire rapidement. L’acheteur va sentir votre détresse psychologique. Il va chercher à négocier le prix à la baisse ou il commencera à penser qu’il y a des vices cachés. Sachez que si votre bien est au juste prix et propre, il n’y a aucune raison pour qu’il ne se vende pas rapidement. De même, ne montrez pas vos émotions aux acheteurs. Il est normal de ressentir un peu de nostalgie et de tristesse en abandonnant votre bien, mais l’acheteur n’aura pas envie de le prendre si vous lui inspirez de la peine.

4 : Ne pas faire de publicité

Au Québec, les maisons à vendre sont présentes dans toutes les rues. Vous devez vous démarquer des autres en faisant un maximum de publicité. Déjà, installez une pancarte « à vendre » à proximité du trottoir. Vous devez ensuite rédiger une annonce immobilière. Cette dernière doit être la plus complète possible et doit donner envie aux futurs acheteurs de visiter. Choisissez de belles photos qui mettent les espaces en valeur, détaillez le nombre de pièces, la surface exacte, l’emplacement dans le quartier, etc.

5 : Mettre en vente son bien en hiver

Si vous êtes déjà Québecois, vous savez certainement à quel point les hivers sont rudes. Personne n’a envie de déménager pendant cette période de l’année. Votre bien va devoir attendre le printemps pour trouver des acheteurs. Il faut savoir que c’est entre mai et août que les ventes sont les plus nombreuses et les prix élevés. Par contre, vous pouvez profiter de l’hiver pour entamer des petits travaux et préparer votre bien à la vente.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide