Construction ou rénovation : tout sur l’escalier intérieur

  • 18 décembre 2020
Construction ou rénovation : tout sur l’escalier intérieur
Construire ou rénover un escalier dans le cadre d’un aménagement intérieur ne s’improvise pas. Du choix de la forme aux matériaux, il convient d’être attentif à certains critères.

Les critères indispensables pour mener à bien l’aménagement d’un escalier

Vous projetez de concevoir, de faire construire ou de rénover un escalier intérieur ? Avant toute chose, sachez que ce sont des opérations qui nécessitent le respect des certaines normes de sécurité. Ensuite, laissez-vous guider par votre inspiration et vos goûts pour la forme et les matériaux à privilégier. N’oubliez pas que l’escalier demeure une pièce maîtresse d’une maison. Il constitue également un élément central en matière d’aménagement et décoration intérieur.. Suivez notre guide.

Prendre connaissance des normes à respecter

La première chose à considérer lorsqu’on souhaite aménager un escalier intérieur est les normes à respecter. Il faut savoir que la sécurité est au cœur de ce projet en raison du danger que l’escalier représente. Bien que certaines de ces normes ne soient pas obligatoires, elles ont été mises en place pour limiter les risques. Au moins, vous devez en avoir connaissance. Parmi les normes à respecter impérativement, les marches doivent avoir la même hauteur. Celle-ci est généralement comprise entre 16 et 21 cm. Pour l’emmarchement, ce dernier doit être supérieur à 70 cm. Pour le garde-corps, ce dispositif requiert une hauteur minimum de 90 cm pour l’escalier, et 100 cm pour le palier. En outre, un écart de 11 cm est conseillé entre chaque barreau des garde-corps verticaux. Pour les horizontaux, l’écart recommandé est de 18 cm entre les lisses.

Quelle forme choisir pour votre futur escalier ?

Une fois les normes connues et respectées, vous pouvez vous pencher sur la forme. Sachez qu’il existe plusieurs formes pour un escalier intérieur. Vous avez, par exemple, le choix entre un escalier droit, tournant et hélicoïdal. Votre choix doit tenir compte de vos goûts, mais aussi de l’espace disponible. Si vous choisissez un escalier droit, celui-ci est facile à aménager. Il sert souvent à relier deux étages. Ce type d’escalier est, certes, classique, mais il présente quelques variantes. Vous pouvez le vouloir adossé contre un mur, suspendu ou central. Par ailleurs, si l’espace dont vous disposez ne permet pas l’installation d’un escalier droit, pourquoi ne pas vous tourner vers un modèle tournant. Celui-ci se décline également sous plusieurs types. Toutefois, l’escalier ¼ tournant constitue le modèle le plus fréquent. Différentes marches peuvent être installées pour ce type d’escalier. Pour faire un choix, il faut miser sur le confort. Enfin, le modèle hélicoïdal est parfait si vous souhaitez avoir un intérieur élégant. Il permet également un gain de plage dans votre maison. Vous avez le choix entre le bois ou le métal. Ce type d’escalier est également disponible en kit ou modulaire. À vous de trouver le style original.

Le choix du matériau : une question de goût et de budget

Le choix du matériau ne doit pas être pris à la légère. Pour faire le meilleur choix, il convient de considérer les caractéristiques de chacun. En ce sens, si vous comptez utiliser le bois, vous optez pour un matériau qui s’adapte à tous les styles. Pensez, néanmoins, au traitement contre les insectes. Si vous souhaitez construire un escalier en béton, la mise en œuvre sera plus conséquente à cause du coffrage. Toutefois, en termes d’habillage des marches, le choix est très vaste. En outre, l’acier, l’alu et l’inox sont des matériaux offrant un style design et industriel. L’inox nécessite, cependant, un entretien régulier qui peut vite devenir coûteux.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide