Comment choisir un coffre fort ?

  • 14 février 2019
Comment choisir un coffre fort ?
Alors que le nombre de cambriolages sur le plan mondial et particulièrement en France ne diminue pas ces dernières années, plutôt au contraire, tous les résidents principales ou secondaires, de nombreux français prennent sérieusement la décision de limiter continument les pertes en cas d’intrusion en investissant de manière garantie dans un coffre-fort. Ce dernier est un choix excellent pour mettre à l’abri les objets considérés de grandes valeurs de l’habitat, que ce soit des papiers importants, des dispositifs électroniques de luxe des bijoux ou tout simplement de l’argent en liquide. Certains agents et cadres particuliers méfiants du système bancaire, spécifiquement en cas de crise financière préfèrent préserver leurs économies dans un coffre-fort plutôt que de choisir d’épargner à la banque.

Comment choisir le meilleur coffre-fort ?

Quelle qu’en soit la raison, les conditions, et l’objet précieux à sécuriser, le coffre-fort est un objet véritablement utile pour limiter effectivement les pertes lors d’une intrusion. Différents volumes (3L, 7L, 15L, 40 L etc.) et différents modèles ( verrouillage à clé et à combinaison à disques, combinaison électronique, biométrique à empreintes...) de coffre-fort sont disponibles sur le grand marché français et européen. Alors comment faut-il procéder pour choisir un coffre-fort ? Pour répondre à cette question nous allons enchainer à détailler point par point les critères sur lesquels vous allez baser votre recherche et par suite décider pour enfin bien choisir son coffre-fort. Nous vous présentons, tout de suite, les cinq critères à surveiller lorsque l’on planifie de choisir un coffre-fort. Premièrement, pour le type de coffre, nous trouvons fondamentalement deux types principaux de coffres-forts sur le marché, ceux à encastrer et ceux à mettre en place. Les modèles qui sont à encastrés dans un mur ou bien dans le sol doivent normalement être intégrés dans une pièce suffisamment grande pour disposer d’une importante capacité de résistance. Par exemple, pour la pose d'un coffre-fort intégré dans un mur, il faut laisser entre 10 et 15 cm en plus de la largeur relative au coffre. Pour tout modèle de coffre-fort à encastrer, la largeur et les dimensions sont donc forcément limitée de façon respective par la taille du mur. Il faut prévoir nécessairement d’importants travaux de maçonnerie pour ce genre de modèle avec le coffre coulé au sein du béton pour être entièrement intégré au mur. Seule la porte demeure visiblement accessible, celle-ci doit par conséquent, faire l’objet d’une bonne résistance. Il s’agit globalement de coffres-forts avec d'importantes capacités de volume considérablement réduites par rapport à l’autre différent modèle, le coffre-fort à monter. En fait, pour le cas d’un coffre-fort à mettre en place, pas du tout besoin de faire des travaux de maçonnerie dans le sol ou sur le mur, en revanche, il faut absolument faire appel à un agent professionnel pour bien le sceller, notamment si ce coffre mesure un poids inférieur à une tonne. S’il n’est pas solidement et adéquatement fixé, il suffit véritablement au cambrioleur de l’emporter avec lui pour tenter convenablement de l’ouvrir dans un autre différent endroit. L’inconvénient unique est l’espace précis que représente le coffre-fort à monter, il ne peut pas passer inaperçu et il n'est jamais dissimulé comme un coffre-fort encastrable.

Bien Choisir son Coffre Fort

Un second point à tenir en compte pour choisir son coffre-fort est l'emplacement. Pour un choix de coffre-fort encastrable, mieux vaut privilégier, pour les travaux, un mur intérieur et non un mur de façade afin de ne pas nuire de près ou de loin à l’isolation de la maison et soumettre directement le coffre au froid ou à des variés problèmes d’humidité qui abimeront et dégraderont les objets de valeur. Il est nécessaire de réfléchir judicieusement au dispositif pour camoufler de façon appropriée la porte du coffre, que ce soit derrière une porte, une bibliothèque, un meuble, ou bien sous un tapis s’il est dans le sol… Il faut certainement éviter le coffre-fort cliché placé derrière un tableau, devenu trop déjà vu. En troisième lieu, nous attirons votre attention au système de fermeture qui intervient obligatoirement quand il faut choisir son coffre-fort. Étant décrit d'une simplicité et d'un avantage économique, le système de fermeture à clé présente proprement une résistance intéressante avec des performantes serrures de haute sécurité. Un seul risque qui se pose est la perte de la clé où que le cambrioleur mette d'une manière ou d'une autre la main sur la clé. Il faut pour cela certainement éviter de cacher la clé tout près du coffre-fort. Autre possibilité alternative, un système de fermeture à combinaison électronique fournit un bon niveau de sécurité à l'aide de son alimentation par pile. En cas d’oubli du code, une clé de secours est certes toujours disponible. Une fermeture biométrique évite toute contrainte de code et clé pour plus de perfection. Nous enchaînons avec le critère des normes et des niveaux de protection. Les coffres-forts obéissent à des normes qui agissent sur la qualité et la performance en classant les coffres par niveau de sécurité. Nous vous présentons les normes les plus associées aux équipements de sécurisation d’un habitat :  Normes A2P : fiabilité et efficacité  Norme européenne EN 1143 : résistance aux effractions.  Norme européenne 1047 : résistance au feu. Un dernier critère pour clôturer la démarche à adopter afin de bien choisir un coffre-fort, c'est la capacité de stockage. Pour déterminer la taille à laquelle se relie la capacité de stockage, il faut effectuer une liste généreuse des objets à protéger et évaluer l’espace respectif que cela représente, en ajoutant une bonne marge estimée d’espace pour l’avenir.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide