Le réchauffement climatique accroît la demande des climatiseurs

  • 12 avril 2019
Le réchauffement climatique accroît la demande des climatiseurs

La climatisation est en train de détruire la planète

Incontestablement, avec le changement climatique qui entraîne des fois des chaleurs intenses presque insupportable pour les humains, la demande de climatiseurs s’augmente de jour en jour. Heureusement qu’il y a cette solution pour que tout le monde puisse se rafraîchir confortablement dans leur maison. Pourtant, étant un dispositif qui consomme une grande quantité d’énergie, des études ont montré que les climatiseurs pourraient eux aussi causer le réchauffement climatique, ce qui va en effet accroître encore plus l’acquisition de climatiseurs, et voilà un cercle vicieux…

Le cercle vicieux de la climatisation

La conception d’une clim portable  ou fixe présente un cercle vicieux en ce qui concerne le changement climatique. En effet, dû à l’augmentation incessante de la température, la vente de clim elle aussi s’augmente. Pourtant, plus les hommes utilisent cet appareil pour se rafraichir, plus la chaleur augmente car l’utilisation de ce dispositif contribue à la dégradation de l’environnement dû à la consommation excessive d’énergie qu’il effectue. En effet, l’énergie et l’électricité sont actuellement produites par des centrales au gaz ou au charbon. Ces fabriques répandent des gaz à effet de serre qui sont les premières causes de la détérioration du climat. Selon une étude, l’usage des climatiseurs émet presque plus de 500 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an, ce qui est une véritable menace pour la planète terre. L’une des solutions pour y remédier selon les chercheurs c’est d’opter pour une énergie solaire mais le problème c’est que les utilisateurs ne s’intéressent pas à ces inventions.

Climatisation : les dangers qu’elle représente sur le réchauffement de la planète

Actuellement plus de 1,5 milliards de climatiseurs sont utilisés au niveau mondial. Pourtant, ce chiffre ne pourrait plus diminuer vu que la demande ne cesse de s’accroître. De plus, cette demande est soutenue par l’augmentation de niveau de vie des pays du Sud notamment la Chine, l’Inde et l’Indonésie. L’accès au système de réfrigération reste prioritaire pour les habitants de ces pays. Ces trois pays sus-énumérés participe à la moitié de l’élévation mondiale de la consommation électrique en air conditionné. Cependant, l’Agence mondiale a affirmé que cette demande va s’amplifier pour les prochaines décennies. En 2050, le nombre de climatiseurs installés pourrait se multiplier par 5, ce qui est un grand danger pour cette planète. Et dans le contexte actuel, aucune technologie n’est encore conçue pour permettre le stockage de l’énergie renouvelable.

Les alternatives possibles

D’une part, la solution pour limiter le réchauffement climatique  c’est de mettre en place des normes énergétiques concernant l’utilisation des climatiseurs. Selon une étude, la plupart des utilisateurs de ces appareils achètent des dispositifs dont la productivité énergétique est très faible à ce que la technologie le permet. Par exemple, un appareil acheté en Chine a besoin de quatre fois plus d’énergies qu’un modèle européen. D’autre part, afin d’éviter la dégradation du climat, il faut également développer l’énergie solaire et inciter les utilisateurs à opter pour les dispositifs qui fonctionnent avec cette énergie solaire. L’éminence de consommation des énergies renouvelables coïncide aux pics de consommation des climatiseurs en une journée. Une autre alternative pour limiter les dégâts c’est aussi d’améliorer la productivité énergétique des immeubles, notamment l’isolation des toits.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide